Le théâtre de verdure

Le théâtre de verdure

Le théâtre de verdure, qui a reçu le «Prix du théâtre de verdure» en 2014, a subi en octobre 2015 les assauts du «tsunami» cévenol et a dû être entièrement restauré. D’importants travaux de terrassement ont été effectués et les contre-marches sont aujourd’hui plantées de Plumbago (Plumbaginaceae). Ce qui devrait, dès le printemps, donner au théâtre un air bucolique…

La programmation des spectacles 2017 est maintenant disponible (cliquer sur “les manifestations”)

Le théâtre de verdure est la parenthèse merveilleuse offerte par quelques artistes qui, le temps d’une représentation ou d’un concert, remettent l’homme au cœur de la scène.

Bien qu’héritière de la longue tradition du baroque italien et du Grand Siècle classique français, la création d’un théâtre de verdure aujourd’hui relève donc d’une démarche dans laquelle, pour une fois, la raison ne joue pas le premier rôle. Elle s’efface devant l’art et la passion.

Un théâtre en nature

L’invention du théâtre de verdure de Saint-Victor des Oules est née de la rencontre avec un site sur lequel les années d’abandon avaient jeté un voile poétique jouant de concert avec une nature réinventée de chemins sinueux, rivière serpentine, rochers abruptes, cascadelles et canopée bruissantes.

Le projet de théâtre de verdure

Le projet de théâtre de verdure

Dans un tel paysage, le double registre alloué au théâtre devait être celui d’une harmonie maîtrisée et d’un contraste assumé. Son implantation, calée dans la topographie du parc, donne un nouveau développement à la distribution des différents espaces de celui-ci.

Un théâtre mêlant minéral et végétal

Le recours à la pierre du Gard inscrit l’objet construit dans la tradition locale, tandis que les plantations opèrent la transition douce entre formes végétales laissées libres et éléments d’architecture.

Pour le contraste, le théâtre s’appuie sur l’abstraction géométrique de lignes et de cercles concentriques parfaits, émergeant de masses végétales souples et de graminées ondulantes au caractère un peu flou.

Le théâatre de verdure planté de plumbagos

A la tombée de la nuit, cette géométrie de blocs strictement taillés et d’arrêtes vives est soulignée sur fond de clair de lune par les faisceaux d’une lumière pure concentrée en lignes horizontales et graphiques.

Un lieu de rencontre(s)

Ce théâtre est aussi né de la rencontre de personnes : mécène passionné, comédiens, danseurs, metteurs en scène, musiciens, architectes, éclairagistes et artisans, toutes unies autour d’un projet.

D’autres rencontres, avec le public cette fois, auront lieu à l’occasion des spectacles.

Dans sa forme, le théâtre se devait de respecter cette dimension essentielle d’un lieu de rencontre et d’échanges autour de l’art. Le recours au cercle comme forme prédominante de la composition a semblé alors particulièrement adapté. Il permet, par la sorte d’épure géométrique qu’il est, de laisser toute la place qui leur revient aux auteurs de la vraie performance : ces artistes qui pour nous, sur scène, se produisent.

(Frédéric Sichet, architecte-paysagiste)

jardinier2Derniers aménagements

Le théâtre restauré et replanté est maintenant fin prêt. Le style est un peu différent, les contre-marches ayant été plantées d’un semis de plumbago bleus.

 

Le théâtre de verdure planté de plumbagos

Le théâtre planté de plumbagos

Théâtre de verdure - Juillet 2014

Théâtre de verdure – Juillet 2014

Le théâtre pendant l'installation de la scène de danse

Le théâtre pendant l’installation de la scène de danse

Le théâtre pendant l'installation de la scène de danse

Installation de la régie du festival de danse

Festival de danse Des étoiles à Saint-Victor - Juillet 2014

Festival de danse Des étoiles à Saint-Victor – Juillet 2014